Découvrir le Carnaval de Venise

Histoire du Carnaval

Les origines du Carnaval de Venise remontent au Moyen Age, plus précisément au XII ème siècle. En 1269, le jour de Carême est officiellement considéré comme jour de fête, et la population célèbre le Mardi gras. Les vénitiens prennent part aux fêtes mises à la disposition du peuple. On descend dans la rue revêtu du déguisement traditionnel : un masque blanc, appelé « bauta », une longue cape noire ou « tabarro », ainsi qu’un tricorne. Grâce à cette fête, les habitants de Venise toutes catégories sociales confondues se côtoient grâce à leurs déguisements qui les placent sur un pied d’égalité.

Le Carnaval d’hier à aujourd’hui

À la fin du XVIII ème siècle, le Carnaval de Venise disparaît suite à la chute de la Sérénissime République, et ne connaîtra de véritable renaissance qu’au cours des années 1970. Dès lors, la fête commence à gagner en popularité dans le monde entier ; tant et si bien qu’aujourd’hui, les touristes affluent de toutes parts pour participer au Carnaval et se déguiser. Chaque année, de fin février jusqu’à début mars, le Carnaval est désormais l’occasion d’admirer les somptueux costumes, mais aussi de participer aux nombreuses manifestations organisées pour l’occasion ; jeux en tous genres, joutes aquatiques, pièces de théâtre, concerts…

Le prix du plus beau masque

Les costumes traditionnels sont toujours d’usage, même si leur choix est dorénavant plus libre et qu’ils ne sont pas obligatoires. Mais cela n’empêche pas pour autant les participants de rivaliser chaque année par la beauté et l’originalité de leurs déguisements. La ville de Venise a donc décidé d’instituer le concours du plus beau masque, décerné chaque année par un jury international. Et les gagnants ne sont pas forcément vénitiens ; ce sont souvent des touristes qui décrochent la palme pour leur bel hommage rendu à la Cité des Doges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *